Gabriel Da Rocha Professeur et chorégraphe de danse flamenca

Je suis enseignant, ma volonté est sans équivoque : partager la passion qui m'anime depuis un petit moment, déjà plus de 25 ans !!! , à savoir la danse et en particulier le Flamenco.

Depuis toujours et plus encore depuis que j'ai cessé de danser sur scène, j'ai plaisir à donner à l'élève ce que je sais, gratter et chercher en chacun les langages capables de résonner, afin de le voir acquérir, s'approprier des savoirs et surtout devenir autonome tant techniquement qu'artistiquement.

Mon travail ne prétend pas détenir une autre science que les chemins (trouvés seul ou avec l'aide de mes maîtres) qui m'ont mené à ma technique corporelle et musicale, ainsi que la multitude de ceux découverts en travaillant dans les cours avec des élèves d'horizons et de conditions très différents.

Progressivement, façonner et structurer un danseur pour percevoir des sensations nouvelles lors des mouvements, sentir les interactions du sol avec nos appuis, peu à peu investir de façon concrète son corps jusque dans ses moindres extrémités, apprendre à respirer, découvrir et développer la capacité à entendre de plus en plus de choses musicalement, sont des chemins riches en émotions et en plaisirs.

Au bout de quelques années, lorsque les « petits » devenus « grands » sortent du nid, s'en vont en Espagne se perfectionner, lorsqu'ils obtiennent une bourse d'étude de l'état pour partir en vue de se professionnaliser (même si mon célèbre manque de distance avec les gens m'emplit de nostalgie de voir partir des élèves devenus le plus souvent des amis) : à ce moment là, je me sens très fier du travail partagé avec eux.

Après une longue expérience, après avoir vu évoluer tant d'élèves démarrant avec moi ou venant d'autres cours, après avoir vécu avec eux leurs surprises lors de la découverte de la danse et du Flamenco, il me paraît important d'apporter quelques précisions :

  • Je vois l'enseignement comme une mission parsemée de joies et de difficultés devant impérativement déboucher sur un savoir concret pour l'élève.
  • Tout le monde peut apprendre la danse flamenca, il n'y a pas de critère physiques importants comme dans d'autres formes de danses.
  • Le travail doit être très rigoureux, nécessitant une activité structurée afin de progresser en respectant le corps de chacun.

La danse ne se vend pas ou ne s'achète pas elle se pratique !

Il ne faut pas se tromper, la facilité ou la démocratisation de l'accès à l'information est une chance inouïe et ne doit pas à mon sens dériver vers la dégénération ou la dénaturation d'un art par manque d'essence.

L'apprentissage du Flamenco, doit aller bien au-delà de quelque chose de mercantile, il serait utopique de faire croire à des élèves que se payer un cours à la mode suffit à acquérir le Flamenco.

Au-delà du temps dédié à la danse dans un cours, il doit exister un temps dédié à ce que j'appelle la culture générale flamenca, elle se pratique hors du cours mais aussi dans le cours.

Loin de vouloir cultiver un mythe, car je suis convaincu qu'il en est de même pour toute forme d'enseignement honnête, que ce soit de danse, de peinture ou de musique, il me paraît crucial de souligner que nous parlons de pratiquer une discipline artistique, le propos n'est pas d'acheter une panoplie de la sévillane allant à la feria comme l'on voit sur les cartes postales.

Le Flamenco, même s'il revêt des formes d'expression d'une incroyable modernité adaptées à la scène  est ancestral, il est transmis par l'unique tradition orale, cela demande qu'on lui consacre du temps dans la pratique comme dans l'écoute.

Il est un art passionnant, une culture riche, sensible, extraordinairement poétique, sa complexité musicale, la variété de ses styles et l'actualité de son expression en font une forme artistique totale. C'est une vraie aventure personnelle et collective de vie.

Basé sur l'immuable trilogie du chant, de la guitare et de la danse, sans laquelle n'existe justement que du commerce, les secrets s'il devait y en avoir sont les choses les plus simples au monde : entendre, voir, et ressentir pour ce qui est de la technique et, ce qui est peut être moins facile : s'émouvoir pour ce qui est de l'expression « de la flamencura ». 

Il n'est pas élitiste, pas une démonstration de virtuosité égocentrique, il est l'expression en commun d'une émotion concrétisée par un partage et un dialogue tant entre les acteurs qu'avec le public.

Le Flamenco est un « instant » palpable par tout aficionado.

Gabriel DA ROCHA.

World Map






All Art On Line .com


Advertising




José Galvan Gallery



Menu
Cliquez ici pour soumettre votre site dans l'annuaire de José Galvan

Annuaire Arts Montmartre



Cliquez ici pour accéder à notre Twitter

Notre page VK

Contacter le Webmaster


Carte du monde des Artistes de l'annuaire José Galvan

Sites récement ajoutés dans l'annuaire de José Galvan

Visiter l'exposition de José Galvan sur le site ArtsCad.com
Publicité


File Attachment Icon
T-62711.jpg