Je m'appelle Jocelyne Mothe et je suis née à Toulouse.

C'est à Aspet village niché au pied du Cagire dans les Pyrénées que j'ai enfin pu m'adonner à ma mission sur terre : peindre.

Je peins à l'acrylique presque exclusivement. C'est une peinture qui offre beaucoup de possibilités et permet l'ajout de matières (poudre de marbre, sable, végétaux secs...).

Voulant, résolument être dans l'abstraction, j'ai tendance à « déraper » sur le paysage.

Envie de peindre depuis toujours. Mais je ne suis pas née dans un monde où l'on flatte la création. Donc cette chose qui est en moi, je l'enfouis, longtemps, longtemps. A mon tout premier atelier d'arts plastiques j'ai 30 ans. On y pratique surtout de la nature morte au pastel sec. La première oeuvre est superbe et me conforte dan scette conviction que la peinture c'est vraiment mon truc , ma mission intime.

Je vais ensuite pratiquer des ateliers un peu plus diversifiés, toujours dans le figuratif mais abordant toutes les techniques. Je m'ennuie un peu, j'ai très envie de ma libérer de la contrainte de la représentation et creuse donc du côté de l'abstraction. Sans succès durant un certain temps.

Puis un jour sur un sujet donné, « notre couleur préférée » je ponds une toile rouge au spalter (sorte de couteau en silicone). Elle est somptueuse, elle est le début de ma plus belle aventure intérieure.

En 1999 je rencontre Lyz Friedrich qui anime les ateliers d'arts plastiques au centre culturel Croix Baragnon à Toulouse. C'est la RENCONTRE, l'aventure qui rebondit. Lyz m'apprendra une nouvelle façon d'aborder l'art. Elle me donnera les clés de l'abstraction. Les verrous de la contrainte sautent, liberté de faire, profusion de matière. L'abstrait me livre encore quelques secrets. La connaissance d'autres peintres comme Klein , Zao Wouki, Tapies, Rothko m'aident à creuser l'immense question, conférences, musées, expositions répondent aussi à quelques interrogations.

Concernant la peinture je peux laisser enfin, fuser mes tréfonds et comme le dit si bien Tapies, peintre contemporain et catalan « Tout ce qui est utilisé de la toile blanche à l'oeuvre achevée est de la substance psychique ».

   

  

  

  

  

 

  

World Map






All Art On Line .com


Advertising




José Galvan Gallery



Publicité


File Attachment Icon
T-379473.jpg