Leon Engelen Artiste Peintre

Leon Engelen est né en 1943 à Bree (La Belgique). Il a grandi au milieu d'une
nature vierge avec de magnifiques fermettes. Bien que Leon ait toujours été
créatif, il n'était pas spécialement doué pour la peinture en tant qu'enfant. Plus
important était qu'il assimilait tout. Inconsciemment il rechargeait ses "batteries".
Peu à peu il développait une vision, il devenait plus mûr de sorte qu'il puisse
aujourd'hui, dans sa peinture, faire revivre les choses d'antan.

D'après Leon il faut être à deux pour la peinture: le peintre et le spectateur. Le
peintre crée ce que le spectateur finit. Lorsqu'il y a cette interaction, lorsque le
spectateur sait terminer l'oeuvre du peintre, on a réussi. Dans la peinture
traditionnelle cette interaction se produit au niveau de l'image. Le spectateur voit
une image, il y croit et, comme par magie, tout un monde apparaît. Cette interaction
est fondamentalement différente dans la peinture abstraite parce qu'on ne met pas
l'accent sur l'image mais sur les idées. On ne présente pas une image mais une idée
au spectateur. Quelqu'un qui travaille de façon abstraite travaille pour des gens qui
réfléchissent de façon abstraite. L'interaction est très importante. Sans interaction
il n'y a pas d'art, seulement un artiste.

Leon a suivi pendant plusieurs années des leçons de peinture à l'académie. En 1968
il a quitté l'académie parce qu'il n'était pas d'accord avec la direction qu'on y suivait:
on n'y peignait pas, on travaillait seulement avec des rouleaux àpeinture et on faisait
des taches de peinture. En 1974 Leon a commencé à peindre sur de la toile ˆà craie.
Il s'agit de lin qu'il prépare lui-même et qui lui donne d'autres possibilités. La peinture
est absorbée par la craie et peut être immédiatement recouverte de peinture. Cette
technique est aussi vieille que la peinture elle-même, mais n'était plus utulisée les
derniers 100 ans.

Leon utilise la réalité. Un sujet l'inspire, il commence à peindre et pendant qu'il peint,
il ajoute des choses. Il adapte ce qu'il voit jusqu'à ce qu'il obtienne ce qu'il veut voir.
Tout ce que Leon voit est automatiquement transformé en tableau. Il ne peut plus
rien regarder "normalement". Le dessin, la construction et les couleurs dont il a
besoin,il les voit immédiatement devant lui. Il considère tout comme un "sujet",
même les choses qu'il n'a pas l'intention de peindre.

Le travail de Leon appartient à la tradition des peintres de paysages et d'animaux
des siècles passés. Les différences ne sont pas grandes sauf que Leon ne peut pas
s'appuyer sur un groupe. Dans le temps il y avait une communauté avec des liens
très forts: on échangeait des techniques et des idées. Par la force des choses Leon
a dû se débrouiller, ce qui le rend exclusif. Une autre différence avec le passé est
qu'on ne s'est jamais consacré à la peinture de briques et de tuiles alors que Leon
y apporte une attention toute particulière.

D'après Leon la peinture suivra son propre chemin, il est inutile de la pousser dans
une certaine direction. Ce seront les personnes originales, qui vont leur propre chemin,
qui seront déterminantes. Leon ne sait pas s'il appartient à ce groupe. Il peint ce qu'il
pense devoir peindre, d'une manière aussi bonne que possible. On l'accepte ou on ne
l'accepte pas, on l'aime ou on ne l'aime pas.

Leon habite et travaille à présent: 105 Molenstraat à 3570 Alken (La Belgique).

   

 

 

 

 

World Map






All Art On Line .com


Advertising




José Galvan Gallery



Menu
Cliquez ici pour soumettre votre site dans l'annuaire de José Galvan

Annuaire Arts Montmartre



Cliquez ici pour accéder à notre Twitter

Notre page VK

Contacter le Webmaster


Carte du monde des Artistes de l'annuaire José Galvan

Sites récement ajoutés dans l'annuaire de José Galvan

Visiter l'exposition de José Galvan sur le site ArtsCad.com
Publicité


File Attachment Icon
T-11388.jpg